Arthur Martin - Dessinateur

Arthur Martin est un dessinateur industriel actif dans les années 1860 localisé au 32 rue de Trévise à Paris et au 11 rue des Petites Écuries, toujours à Paris. Pour le compte des soyeux tourangeaux, il dessine sur commande des motifs, croquis et en propose de nouveau à sa propre initiative. Son écriture, difficile à déchiffrer, laisse envisager une étude plus approfondie des documents qui nous restent.

Soit, des lettres de résultats de commandes et d’avancement, modifications de motifs en cours de conceptions. Par exemple, à la suite d’une lettre de Louis Roze et Fils, il répond « commencer le travail en tenant compte des observations faites, pour la fin de l’année » (lettre du 17-12-1866). Les archives départementales de Tours possèdent ces lettres dans le fond Roze des années 1866.

Les soieries conservées par Tours, Cité de la Soie ne mentionnent malheureusement pas les dessinateurs des étoffes, au mieux la maison qui a produit ces étoffes. Un gros travail de rapprochement entre les documents textiles et papiers est à faire. Toutefois, vous pouvez trouver sur le site des Arts Décoratifs de Lyon un lé dessiné par Arthur Martin.

Le secret reste donc entier, quelles sont les étoffes de Tours qu’il a pu dessiner ? Une piste ? Oui, et pas n’importe laquelle ! Tours, Cité de la Soie est propriétaire d’une collection de gouaches et de calques en excellent état, acquis lors d’une vente à l’Hôtel Drouot. Parmi ces gouaches et ces calques... surprise ! Plusieurs sont signées Arthur Martin. Signée et avec un en-tête qu’on n’oubliera pas de sitôt.

Le recours à un dessinateur parisien permet de connaître le temps nécessaire pour concevoir un motif grâce à la datation des lettres et leur contenu. Cela contribue aussi à démontrer le manque qui existe à Tours de ces dessinateurs (voir Actes du Colloque de Tours, Cité de la Soie sur l’école de dessin de Tours) et une solution choisie pour remédier à ce problème. Arthur Martin n’est pas le seul dessinateur parisien mobilisé et lui-même travaille pour plusieurs soieries de Tours : Louis Roze et Fils, Démonté & Poirier et d’autres y compris des Lyonnais. Il a été actif au moins de 1866 à 1891.

  • Autres exemples, Archives Départementales Indre-et-Loire, fond Roze (1866)

 

« Envoie de trois croquis pour brocatelle » 28-11-1866

« Annonce avoir fait des retouches sur un dessin et le retourne, lampas Louis XV »  26-12-1866

  • Arts Décoratif : lé, dessin Arthur Martin

http://collections.madparis.fr/le-4

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now