La robe de mariée de Marie-Thérèse Bourdais née Hamard

La robe de mariée de Madame Marie-Thérèse Bourdais, née Hamard, exécutée en 1902, est une pièce exceptionnelle en raison de sa beauté et de sa représentativité : elle illustre le vêtement de luxe affectionné par la bourgeoisie à la fin du XIXe siècle. C’est une soie ivoire,  satin duchesse, à longue traîne (environ trois mètres) et de grande qualité mais sans ornement particulier. Le tour de force ne réside pas dans le tissage mais dans le travail de la couturière, Madame Bedin à Angers, notamment dans l’utilisation du tulle et la confection des plis. Cette « robe de mariée » est en fait un ensemble : un jupon de soie, une robe bustier, un voile en tulle plis de sable (trop fragile pour être déplié et présenté) et une paire chaussures. Ce don d’une descendante de la mariée s’avère en outre en excellent état de conservation. Afin de préserver au mieux cet ensemble, la robe de mariée n’est exposée que lors ce que des conditions d’expositions particulières sont réunies. Elle a pu être admirée en 2013 à la Salle Capitulaire de Tours et en 2014 au Château Royal d’Amboise.

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now